L’exposition « Être jeune, c’était mieux avant? » présente plus de 60 témoignages récoltés dans l’espace public de la Métropole lilloise et en Belgique, à travers des porteurs de paroles fait avec 12 bénévoles, autour de la question dont l’exposition a pris le titre.

Vous avez dit Porteur de paroles ?

Le porteur de paroles est un dispositif participatif de rue à destination des passants dont le but est de recueillir des témoignages.

Découvrez la présentation d’un porteur de paroles et les photographies de ceux fait dans le cadre du projet ici : https://www.interphaz.org/porteurs-de-paroles/

Être jeune c’était mieux avant ?” dans tout ça ?

L’objectif du projet “Etre jeune c’était mieux avant ?” est de réfléchir et d’amener le spectateur/participant à avoir un regard critique sur l’évolution de la jeunesse à travers le temps, de confronter les époques pour découvrir le ressenti des jeunes d’hier et de ceux d’aujourd’hui et enfin de se questionner sur les idées préconçues sur la jeunesse de chaque époque.

L’intention de développer une exposition est d’abord de restituer les différentes paroles recueillies sur cette question, mais également de continuer à alimenter la question par l’itinérance de cette exposition qui sera composée à la fois d’une présentation des témoignages existants et de dispositifs invitant le spectateur à contribuer pour de nouveaux témoignages.

L’exposition

Cette exposition, tout comme les porteurs de paroles, se veut la plus objective et proche de la parole des citoyens.

Son développement a donc été celui de trier les témoignages, choisir où ils apparaîtront dans l’exposition, les classer selon des thématiques et construire des textes courts, en se basant le plus possible sur ces témoignages sans les altérer.

Ainsi, l’exposition se composera de quatre thématiques :

  • Numérique
  • Liberté et tabou
  • Parole publique et légitimité
  • écologie et engagement

Chaque thématique sera présentée par un court texte, invitant lui-même au questionnement, et des témoignages des porteurs de paroles retranscrits.

Autour de ces thématiques, graviteront plusieurs dispositifs participatifs et ludiques, invitant le spectateur à devenir participant du projet et d’alimenter l’exposition.

L’exposition en 2020 ?

Prévue pour une inauguration en mai 2020, le cadre de la crise sanitaire a amené l’équipe du projet composée de bénévoles et de salariés de l’association Interphaz à reporter plusieurs fois cette date et la conception des dispositifs.

L’exposition évolue malgré tout, avec le maintien de la conception graphique et scénographique en attente du déconfinement, et le lancement d’un outil numérique pour continuer à alimenter les échanges et les témoignages.

Alors, d’après toi, Être jeune, c’était mieux avant ?         

Participe au projet et laisse nous ton témoignage ici !